Information sur les articles

Coronavirus oblige, il n'y aura pas cette année de grandes manifestations ou de fêtes dans les rues pour célébrer le 1er mai, fête du travail. C'est pourquoi nous avons décidé de vous proposer quelques recommandations de nos collaborateurs·trices. Voici une sélection subjective de livres, films et musiques pour célébrer les luttes en faveur des droits du travail et des inégalités sociales.

«Parasite», film de Bong Joon-ho

Lionel Frei

Palme d’or et Oscar du meilleur film, "Parasite" confronte deux univers : la famille Kim, pauvre et au chômage, qui réussit à se faire embaucher par la richissime famille Park. C’est le début d’une fable déjantée, entre thriller et comédie noire, mettant en lumière les graves conflits de classe de nos sociétés.

En savoir plus

«The White Tiger» de Aravind Adiga

Felix Gnehm

Ce livre est un incontournable pour moi, notamment parce que j'ai vécu et travaillé en Inde. "Le Tigre blanc" montre l'immense fossé qui sépare les riches urbains et mondialisés des pauvres des campagnes. Les inégalités ne sont nulle part aussi graves qu'en Inde. L'auteur Aravind Adiga décrit l'histoire captivante et choquante d'un esclave moderne. L'adaptation cinématographique du livre est également disponible sur Netflix.

En savoir plus

«The Pain, the Blood and the Sword» de Lion’s Law

Benjamin Gross

Une musique pour la classe ouvrière? Là, vous avez théoriquement le choix entre Büezerbuebe et Oi! Mais ce n'est pas vraiment un choix. C'est pourquoi voici mon album Oi! préféré de l'année par le groupe Lion’s Law qui défend les préoccupations de la classe ouvrière avec la rage nécessaire dans le ventre. Les Parisiens rendent hommage au sous-genre et probablement au plus galeux des enfants du punk rock.

Ecouter

«La guerre des Classes» de François Ruffin

Marlène Mollet

«La guerre des classes existe, c’est un fait, mais c’est la mienne, la classe des riches, qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la remporter.»

En savoir plus

«Bread and Roses» de James Oppenheim

Tamara Funiciello

Une ancienne chanson ouvrière qui montre que notre féminisme est socialiste - et que notre socialisme doit être féministe.

Ecouter

«Ain't Got No, I Got Life» de Nina Simone

Simone Wasmann

Un hymne à la puissance explosive sociale. Une chanson contre l'oppression sous toutes ses facettes. À la question "Qu'est-ce que la liberté pour vous ?", elle a répondu un jour : "Pas de peur. Il y a eu quelques moments sur scène où je me suis vraiment sentie libre. Et c'était autre chose."

Ecouter

«Ein Mann seiner Klasse» de Christian Baron

Reto Wyss

Pour les germanophones, un roman autobiographique sur ce que signifie grandir pauvre dans un pays riche - fortement recommandé.

En savoir plus

«L’Équation africaine» de Yasmina Khadra

Beat von Däniken

Une croisière en voilier dans la Corne de l'Afrique tourne mal. L'histoire d'un incroyable kidnapping au Darfour.

En savoir plus

«Bullshit Jobs» de David Graeber

Joachim Merz

Des idées provocatrices sur le sens et le non-sens du travail au XXIe siècle.

En savoir plus

Stil und Moral de Lukas Bärfuss

Iwan Schauwecker

Une anthologie de courts essais de Lukas Bärfuss: un plaidoyer pour plus de transformation et moins de "gestion". Pour les francophones, plusieurs livres de l'enfant terrible de la littérature suisse alémanique ont été traduits en français.

En savoir plus

Comité du 1er mai

Pour un nouveau départ social! Le programme d'actions de l'Union syndicale suisse pour le 1er mai.

En savoir plus

Information sur les articles

Retour en haut de page