Stop Black Friday: une première victoire d’étape

Information sur les articles

La campagne pour l’abolition du Black Friday a été un véritable succès. Nous tenions à lancer un premier débat sur les effets sociaux et environnementaux néfastes de ces soldes. C'est chose faite grâce à votre engagement et à la signature de notre pétition par 29 000 personnes! Et nous n'allons pas en rester là.

La pétition STOP BLACK FRIDAY a été adressée à l’Association suisse des commerces de détail, demandant l’abolition en Suisse de la course absurde aux soldes qu’incite le Black Friday.

Le but de la campagne était d’ouvrir le débat et d’informer les consommatrices et les consommateurs sur les conséquences néfastes de la surconsommation. Comme les marchandises produites doivent coûter le moins cher possible, les salaires dans les pays pauvres sont réduits. Par exemple celui des couturières et des couturiers du Cambodge. Depuis de nombreuses années, Solidar Suisse se bat aux côtés des travailleuses et des travailleurs du textile pour les aider à obtenir des salaires décents.

Une action qui a fait mouche
La collecte de signatures s’est déroulée exclusivement en ligne. Les personnes qui soutiennent Solidar ont été invitées à signer la pétition par email pour sensibiliser les consommatrices et les consommateurs au sujet de la surconsommation. Une vidéo de campagne ainsi que des clips ont été diffusés dans les médias en ligne et sur les médias sociaux. Lors des actions que nous avons menées dans les rues de Zurich et de Lausanne, nous avons également récolté des signatures électroniques au moyen de codes QR imprimés sur des dépliants.
La vidéo de campagne diffusée sur Youtube a été vue plus de 300 000 fois et les différents clips ont été visionnés par plus de 3,5 millions de personnes. C’est donc un franc succès !

Le soutien de personnalités importantes
Grâce au soutien de politiciennes et de politiciens socialistes comme Cédric Wermuth, Mattea Meyer, Tamara Funiciello et Carlo Sommaruga, de Balthasar Glättli des Vert·e·s, des grévistes du climat suisses et de personnalités comme l’humoriste Dominic Deville, du cycliste Nino Schurter, du présentateur Nik Hartmann et du musicien Henrik Belden, la campagne a fait l’objet de plus de 200 contributions médiatiques.

Christa Markwalder aux abonnées absentes
En plus de sensibiliser la population, nous voulions provoquer un changement d’attitude de la part des entreprises. Christa Markwalder, présidente de l’Association suisse des commerces de détail, n’a toujours pas réagi à notre pétition. Pour clore la campagne, nous lui avons lancé à nouveau un appel au dialogue: il est désormais temps d’agir! Chère Madame Christa Markwalder, nous attendons toujours votre réaction.

Avec ce message, nous concluons l’édition 2021 de notre campagne contre le Black Friday. Merci du fond du cœur d’avoir rendu ce succès possible !

Information sur les articles

Retour en haut de page