Esclavage moderne

Plus de 40 millions de personnes subissent aujourd’hui une forme d’esclavage moderne. Plus des deux tiers sont des femmes et des jeunes filles.

En 1888, le Brésil est devenu le dernier pays à interdire l’esclavage, mettant fin à une longue période de violence et d’exploitation systématiques. Malheureusement, ceci n’a pas suffi à faire disparaître le phénomène. Aujourd’hui encore, plus de 40 millions de personnes vivent et travaillent sous la contrainte. L’esclavage moderne comprend le travail forcé, la servitude pour dette, la prostitution forcée, le mariage forcé et la traite d’êtres humains. Les travailleurs·euses sont exploité·e·s sous la menace, la violence, la contrainte ou la tromperie. Solidar Suisse s’engage dans ce domaine par la prévention, l’aide aux victimes ainsi qu’un travail de plaidoyer.

Femmes, enfants et migrant·e·s à risque

Le travail forcé est souvent invisible et touche des professions très diverses : les aides ménagères, les prostitué·e·es et les travailleurs·euses de la construction sont particulièrement concernés.

Arbeiter in einer Ziegelsteinfabrik in Kambodscha Arbeiter in einer Ziegelsteinfabrik in Kambodscha

Travailleur dans une briqueterie au Cambodge. © Solidar Suisse

Prévention et émancipation

Plantation de palmiers à huile à Bornéo

Les migrant·e·s sans papier ainsi que leurs enfants sont particulièrement menacé·e·s par le travail forcé.

Faire un don pour les travailleurs·euses

Avec votre dons, vous soutenez les travailleurs·euses dans leur lutte pour des salaires équitables et des conditions de travail décentes.

Votre don

Retour en haut de page